Voir la vidéo d'e-monsite

Exposition Visite Guidée D'un Moulin à Eau à Cuves du 15 au 16 septembre 2018

Du

15 samedi septembre 2018

au

16 dimanche septembre 2018

10h00 • 14h00

Moulin De Cuves

Recevez par e-mail les nouvelles informations sur Visite Guidée D'un Moulin à Eau.

Plus d'infos sur l'exposition Visite Guidée D'un Moulin à Eau à Cuves

L'exposition Visite Guidée D'un Moulin à Eau a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Cuves 2018.

Vous pourrez assister à une démonstration de mouture.

Le moulin de Cuves est un moulin à eau à trois roues situé sur un bief dans la basse vallée de la Sée, petit fleuve côtier se jetant dans la baie du Mont Saint-Michel. Il a été utilisé jusqu'aux environs de l'an 1940 pour la mouture de trois céréales, blé, sarrasin et orge, puis jusqu'en 1984, à la retraite du dernier meunier, pour produire des farines pour les animaux. Il n'a pas été modernisé et il a conservé tous ses mécanismes, ses trois roues extérieures, ses trois moulins intérieurs, son nettoyeur, sa bluterie, ses monte-charges.

La présence d'un moulin à cet endroit est très ancienne. On trouve la plus ancienne citation du Moulin de Cuves dans la copie de la charte de fondation de l'église collégiale de Mortain, datant de 1082, où il est écrit que les droits du moulin de Cuves (et les dîmes) revenaient au grand chantre de l'église collégiale de Mortain (Manche).

C'était autrefois un moulin banal dépendant du fief de Cuves, ayant appartenu à la noblesse du comté de Mortain, dans la lignée de Robert de Cuves et de son fils Raoul du XIe siècle au XIIIe siècle, puis aux de la Ferrière du XIIIe au XVIe siècle.

Dans un aveu de 1539, on peut lire que Jeanne de la Ferrière était propriétaire du fief et du Moulin de Cuves. Elle avait épousé en premières noces Jean de Falaise, et en secondes noces, M. de Montchauveau. Son fils, François de Montchauveau, hérita de la seigneurie de Cuves. Les de Montchauveau conservèrent la seigneurie de Cuves jusqu'à la fin du siècle suivant.

Le domaine de Cuves fut racheté ensuite par la famille Doynel (Doynel de Montécot, Doynel de Quincey) qui le conserva jusqu'en 1851.

L'édifice a été remanié au début du XIXe siècle, mais d'après un architecte des bâtiments de France, le soubassement du moulin daterait du XVe ou du XVIe siècle. Le déversoir a été agrandi vers 1850, à la demande de la préfecture de la Manche, suite à une pétition des riverains qui se plaignaient des inondations, et c'est probablement vers cette date que les mécanismes intérieurs ont été remaniés. Le moulin a depuis conservé tout son caractère, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.